Comme quoi Napol'eon n'a jamais exist'e... = Почему Наполеона никогда не было

Peres Jean-Baptiste

Peres Jean-Baptiste - Comme quoi Napol'eon n'a jamais exist'e... = Почему Наполеона никогда не было скачать книгу бесплатно в формате fb2, epub, html, txt или читать онлайн
Размер шрифта
A   A+   A++
Читать
Cкачать
Comme quoi Napol'eon n'a jamais exist'e... = Почему Наполеона никогда не было ( Peres Jean-Baptiste)

Pr'eface

Le petit opuscule qu'on va lire a d'ej`a quarante ann'ees d'existence, et il a 'et'e r'eimprim'e huit ou dix fois.

'Ecrit par M. J.-B. P'er`es, biblioth'ecaire de la ville d'Agen, il 'etait, dans la pens'ee de son auteur, une r'efutation du syst`eme de Dupuis. On sait, en effet, que l'auteur de l'Origine de tous les cultes identifiait les divinit'es de la Fable avec les constellations, trouvait dans l'histoire des dieux de la mythologie, une expression all'egorique du cours des astres, et appliquait son 'etrange th'eorie `a l'histoire de J'esus-Christ: pour lui, le Christ n''etait que le soleil, et les douze ap^otres les douze signes du zodiaque.

C'est pour r'efuter cette pr'etendue explication, donn'ee par Dupuis en 12 volumes in-8°, que M. P'er`es a imagin'e l'ing'enieuse plaisanterie que nous r'e'editons aujourd'hui. Il a suivi en cela le pr'ecepte du fabuliste:

Quand l'absurde est outr'e, l'on lui fait trop d'honneur de vouloir par raison combattre son erreur: ench'erir est plus court, sans s''echauffer la bile.

C'est ench'erir, en effet, que d'appliquer la th'eorie de Dupuis `a un 'ev'enement tr`es-rapproch'e de nous; c''etait en outre donner une preuve de bon sens et d'esprit que de faire cette application, moins de dix ans apr`es la mort de Napol'eon Ier, `a Napol'eon lui-m^eme.

Peut-^etre pensera-t-on qu'il 'etait inutile de r'e'editer la r'efutation d'un ouvrage, c'el`ebre en son temps, mais tomb'e dans un juste oubli.

Nous ne l'avons point cru. Ind'ependamment de l'int'er^et que pr'esentent ces pages confi'ees `a notre garde et du devoir que nous avions de ne les point laisser p'erir, nous ne pouvons nous dissimuler que les th'eories de Dupuis ont rev'ecu et revivent tous les jours, modifi'ees et rajeunies. „Ce qui a 'et'e, c'est ce qui sera,“ disait l'Eccl'esiaste, et la science incr'edule justifie ce mot en cherchant `a 'ebranler la r'ealit'e des r'ecits 'evang'eliques et `a nous faire voir des fictions, des all'egories, des mythes, l`a o`u l''Evangile nous montre des faits.

D'autres ont oppos'e et opposent `a ces tentatives hardies de falsification historique les donn'ees de la science et les t'emoignages du pass'e. Pour nous, nous croyons aussi qu'on peut faire justice de ces attaques par une raillerie fine et incisive comme celle de notre opuscule.

Puisse ce petit livre mettre beaucoup d'esprits sur les traces de la v'erit'e et, en dissipant quelques pr'ejug'es, frayer le chemin au Ma^itre de la v'erit'e!

Comme quoi Napol'eon n'a jamais exist'e

ou Grand erratum source d'un nombre infini d'errata a noter dans l'histoire du XIXe si`ecle

Napol'eon Bonaparte, dont on a dit et 'ecrit tant de choses, n'a pas m^eme exist'e. Ce n'est qu'un personnage all'egorique. C'est le soleil personnifi'e; et notre assertion sera prouv'ee si nous faisons voir que tout ce qu'on publie de Napol'eon le Grand est emprunt'e du grand astre.

Voyons donc sommairement ce qu'on nous dit de cet homme merveilleux.

On nous dit:

Qu'il s'appelait Napol'eon Bonaparte;

Qu'il 'etait n'e dans une ^ile de la M'editerran'ee;

Que sa m`ere se nommait Letitia;

Qu'il avait trois soeurs et quatre fr`eres, dont trois furent rois;

Qu'il eut deux femmes, dont une lui donna un fils;

Qu'il mit fin `a une grande r'evolution;

Qu'il avait sous lui seize mar'echaux de son empire, dont douze 'etaient en activit'e de service;

Qu'il triompha dans le Midi, et qu'il succomba dans le Nord;

Qu'enfin, apr`es un r`egne de douze ans, qu'il avait commenc'e en venant de l'Orient, il s'en alla dispara^itre dans les mers occidentales.

Reste donc `a savoir si ces diff'erentes particularit'es sont emprunt'ees du soleil, et nous esp'erons que quiconque lira cet 'ecrit en sera convaincu.

1) Et d'abord, tout le monde sait que le soleil est nomm'e Apollon par les po`etes; or la diff'erence entre Apollon et Napol'eon n'est pas grande, et elle para^itra encore bien moindre si l'on remonte `a la signification de ces noms ou `a leur origine.

Il est constant que le mot Apollon signifie exterminateur; et il para^it que ce nom fut donn'e au soleil par les Grecs, `a cause du mal qu'il leur fit devant Troie, o`u une partie de leur arm'ee p'erit par les chaleurs excessives et par la contagion qui en r'esulta, lors de l'outrage fait par Agamemnon `a Chrys`es, pr^etre du soleil, comme on le voit au commencement de l'Iliade d'Hom`ere; et la brillante imagination des po`etes grecs transforma les rayons de l'astre en fl`eches enflamm'ees que le dieu irrit'e lancait de toutes parts, et qui auraient tout extermin'e si, pour apaiser sa col`ere, on n'e^ut rendu la libert'e `a Chrys'eis, fille du sacrificateur Chrys`es.

C'est vraisemblablement alors et pour cette raison que le soleil fut nomm'e Apollon. Mais, quelle que soit la circonstance ou la cause qui a fait donner `a cet astre un tel nom, il est certain qu'il veut dire exterminateur.

Or Apollon est le m^eme mot qu'Apol'eon. Ils d'erivent de Apolly^o, ou Apole^o deux verbes grecs qui n'en font qu'un, et qui signifient perdre, tuer, exterminer. De sorte que, si le pr'etendu h'eros de notre si`ecle s'appelait Apol'eon, il aurait le m^eme nom que le soleil, et il remplirait d'ailleurs toute la signification de ce nom; car on nous le d'epeint comme le plus grand exterminateur d'hommes qui ait jamais exist'e. Mais ce personnage est nomm'e Napol'eon, et cons'equemment il y a dans son nom une lettre initiale qui n'est pas dans le nom du soleil. Oui, il y a une lettre de plus, et m^eme une syllabe; car, suivant les inscriptions qu'on a grav'ees de toutes parts dans la capitale, le vrai nom de ce pr'etendu h'eros 'etait N'eapol'eon ou N'eapolion. C'est ce que l'on voit notamment sur la colonne de la place Vend^ome.

Or, cette syllabe de plus n'y met aucune diff'erence. Cette syllabe est grecque sans doute, comme le reste du nom, et, en grec, n`e, ou nai est une des plus grande affirmations, que nous pouvons rendre par le mot v'eritablement. D'o`u il suit que Napol'eon signifie: v'eritable exterminateur, v'eritable Apollon. C'est donc v'eritablement le soleil.

Mais que dire de son autre nom? Quel rapport le mot Bonaparte peut-il avoir avec l'astre du jour? On ne le voit point d'abord; mais on comprend au moins que, comme bona parte signifie bonne partie, il s'agit sans doute l`a de quelque chose qui a deux parties, l'une bonne et l'autre mauvaise; de quelque chose qui, en outre, se rapporte au soleil Napol'eon. Or rien ne se rapporte plus directement au soleil que les effets de sa r'evolution diurne, et ces effets sont le jour et la nuit, la lumi`ere et les t'en`ebres; la lumi`ere que sa pr'esence produit, et les t'en`ebres qui pr'evalent dans son absence; c'est une all'egorie emprunt'ee des Perses. C'est l'empire d'Oromaze et celui d'Arimane, l'empire de la lumi`ere et celui des t'en`ebres, l'empire des bons et celui des mauvais g'enies. Et c'est `a ces derniers, c'est aux g'enies du mal et des t'en`ebres que l'on d'evouait autrefois par cette expression impr'ecatoire: Abi in malam partem. Et si par mala parte on entendait les t'en`ebres, nul doute que par bona parte on ne doive entendre la lumi`ere; c'est le jour, par opposition `a la nuit. Ainsi on ne saurait douter que ce nom n'ait des rapports avec le soleil, surtout quand on le voit assorti avec Napol'eon, qui est le soleil lui-m^eme, comme nous venons de le prouver.

2) Apollon, suivant la mythologie grecque, 'etait n'e dans une ^ile de la M'editerran'ee (dans l'^ile de D'elos); aussi a-t-on fait na^itre Napol'eon dans une ^ile de la M'editerran'ee, et de pr'ef'erence on a choisi la Corse, parce que la situation de la Corse, relativement `a la France, o`u on a voulu le faire r'egner, est la plus conforme `a la situation de D'elos relativement `a la Gr`ece o`u Apollon avait ses temples principaux et ses oracles.

Скачать книгуЧитать книгу

Предложения

Фэнтези

На страница нашего сайта Fantasy Read FanRead.Ru Вы найдете кучу интересных книг по фэнтези, фантастике и ужасам.

Скачать книгу

Книги собраны из открытых источников
в интернете. Все книги бесплатны! Вы можете скачивать книги только в ознакомительных целях.